Spécialités et recettes de Provence

Cuisine de Provence

La cuisine provençale est avant tout tributaire, dès le Moyen Âge, de la prise du pouvoir des comtes de Provence dans le royaume de Naples, après la bataille de Bénévent en 1266, puis de l’installation des papes à Avignon. Elle n’en a pas moins évolué au cours des siècles suivants, en particulier avec l’arrivée des produits comestibles du Nouveau monde.
La cuisine provençale se distingue par l’utilisation d’huile d’olive, d’ail, de légumes, d’herbes aromatiques et de poissons pour les terres proches de la mer. C’est une cuisine riche et variée. Elle est influencée par la cuisine méditerranéenne et plus particulièrement par la cuisine italienne. Les conquêtes arabes ont aussi modifié la cuisine provençale ainsi que l’arrivée de la tomate et de l’aubergine après la découverte de l’Amérique.

Lou Grihet a préparé pour vous :

(photos non contractuelles)

assiette apéritiveSietoun Aperitiéu

Ces assiettes apéritives proposent un assortiment de saveurs typiquement  provençales. Anchoïade, aïoli, tapenade sont préparés selon les recettes traditionnelles, et les ingrédients sont soigneusement sélectionnés chez les meilleurs producteurs de la région marseillaise.

soupe_au_pistouSoupo au Pistou 

La soupe au pistou est une soupe aux légumes frais d’été, avec des pâtes (mais pas toujours!), servie avec du pistou, un mélange pilé d’ail, d’huile d’olive et de basilic. Comme pour de nombreuses recettes, chaque famille, chaque cuisinier a son tour de main. Les pâtes, qui sont cuites dans le bouillon, et c’est dans celui-ci que, lors du service, est diluée le pistou.
Ultime raffinement, Lou Gilet prépare sa soupe au pistou avec de l’eau directement puisée à la Source des Ouides, dans la colline!

panissesLei Panisso

La panisse est une spécialité culinaire d’origine ligure. Les panisses sont des petits palets frits, réalisés à partir de farine de pois chiches. On les met à frire dans une huile à 200°C. Il leur suffit d’une rapide cuisson, et les voilà prêt à déguster après avoir été salés et poivrés.

Les meilleures panisses se mangent à l’Estaque où Lou Grihet s’approvisionne pour le salon des Saveurs!.

LimaconsLei Limaçoun à l’aigo-sou (ou sau)!

Les limaçons cuits à l’eau salée et fenouil
Les limaçons sont de petits gastéropodes très présents dans la campagne en Provence. C’est sur les hautes tiges de fenouil qu’ils sont les plus visibles (tout l’été et en automne). Les limaçons se cuisinent traditionnellement « à l’aigo sau  » (« à l’eau salée ») mais les marchandes ambulantes qui les proposaient dans les rues criaient plutôt « à l’aïgue sont les limaçons, y’en a des gros et des pitchons ! »

Tomates-farcies-avec-courgettesPoumo d’amour e coucourdeto

Légumes farcis, tomate et courgette
Tomates farcies à la Provençale
Provençale car la chair à saucisse est mélangée à du riz de Camargue ce qui la rend plus légère et plus digeste. Avec, bien sûr, toujours l’ail et le persil!

brousseLei brousso dou Rouve

Les brousses du Rove
La Brousse du Rove tire son nom du village où est situé sa production, dans les Bouches-du-Rhône. Il s’agit d’une zone protégée aux portes de Marseille, particulièrement aride. La Brousse du Rove est faite directement à base du lait entier de chèvre du Rove, une race qui donne un lait particulièrement riche en matières grasses, et induit un fromage très onctueux.
Les fromages que vous goûterez au Salon des saveur viennent directement du Rove!

navettesLei naveto et Chichi frègi (Navettes et chichi)

Les navettes sont des pâtisseries provençales généralement préparées pour la Chandeleur à la place des crêpes, notamment à Marseille. Leur forme évoque celle d’une barque. Pour certains, l’origine de ce biscuit est associée aux fêtes de la Chandeleur célébrées en l’abbaye Saint-Victor. D’autres disent que la navette symbolise la barque qui amena les Saintes Maries sur les côtes de Provence.

Pastis, vin, vin cue, jus de poumo